We’ve passed 100,000,000 verifiable observations on iNaturalist!




By iNaturalist.org



If you made 1,000 observations a day, every day, it would take you 274 years to generate 100 million observations.

This milestone shows what people can do by working together. The iNaturalist dataset is something we’ve all made together, but it’s larger than any one of us. We hope everyone is as proud of this accomplishment as we are. Together, the iNaturalist community has created a unique window into life on Earth and hundreds of thousands of species with whom we share the planet. Thank you!

We know that even more potential for iNaturalist lies ahead. To fulfill our mission of connecting people to nature and advancing science and conservation, we’re working on a strategy to reach 100 million naturalists by 2030. This requires investing in technology improvements, so we’re now searching for two new software engineers to join the iNat team. Please spread the word to help us find great candidates.

100M observations across time

The graph below is a slightly different perspective of how these 100M observations have accumulated over time. The spiral begins in early 2015 when we reached our first million. Each band on the spiral represents another 1M observations (here's links to earlier posts about the 5M, 6M, 25M and 50M milestones). Each revolution represents a year. You can see the major patterns in the graph: the number of observations growing over time and the bands becoming closer together, the seasonal cycle where the spiral is thinner in the northern hemisphere winter, and the City Nature Challenge annual bioblitz bulge in April.




100M observations across species


Just as these observations aren’t evenly distributed across time, they are not evenly distributed across species. If we sort observations by species in descending order, we can count how many species it takes to cross 1M observations. A group with the top 5 most observed species cross the 1M threshold alone (Group 1), as does a group with the next 8 species (Group 2).

Note that with each descending group more and more species are needed to cross 1M observations. For example, group 50 consists of 378 species each represented by 724 to 836 observations. Group 72 consists of 10,854 species represented by 77 to 111 observations. Because our computer vision model includes species for which we have around 100 observations, this is the point where species become too rare to be included in the model yet. The last group consists of 65% (243,544) of all the species observed on iNaturalist, each represented by only a few (1-15) observations. In other words, the top 5 species on iNaturalist have about as many observations as the bottom 243,544 species.



100M observations across space

These observations are also not distributed evenly in space. In some places, such as the area around Austin, Texas, the density of observations is high with about 88 observations per square kilometer. This means that a 60 km radius circle with an area of 11,310 km2 contains 1M observations.



In other parts of the world, the density is much lower, meaning that circles encompassing 1M observations are much larger. The map shows 100 example circles each of which contains 1M observations. All together, these circles encompass 100M observations. Many circles across much of North America, Europe, and places like Taiwan and Cape Town are small, reflecting high densities like those found near Austin, Texas. But in other places like west Africa, western Australia, and eastern Russia the circles are very large, reflecting the low density of observations (as low as 0.02 observations per km2 in eastern Russia). Note: The circles aren’t projected perfectly in the figure so they might not exactly encompass 1M observations as drawn.



While every observation on iNaturalist represents a meaningful contribution, these seasons, species, and parts of the world with underrepresented numbers of observations are opportunities for the iNaturalist community to make outsized contributions towards bringing the natural world into focus through the iNaturalist dataset.

Thank you to everyone who has contributed to this milestone! We look forward to the next 100 million observations.

Nous avons passé le cap de 100 000 000 observations vérifiables sur iNaturalist!

Par iNaturalist.org


Si on soumettait 1000 observations par jour, chaque jour, il faudrait 274 ans pour générer 100 millions d’observations.

Cette étape importante montre ce que les gens sont capables de réaliser en travaillant ensemble. L’ensemble de données iNaturalist est notre création commune, qui permet de dépasser les efforts individuels de chacun d’entre nous. Nous espérons que tout le monde est aussi fier de cet accomplissement que nous le sommes. La communauté iNaturalist a ouvert une fenêtre unique sur la vie sur Terre et les centaines de milliers d’espèces avec lesquelles nous partageons notre planète. Merci!

Nous savons qu’iNaturalist a encore plus de potentiel. Pour remplir notre mission de rapprochement des gens à la nature et de progression de la science et de la conservation, nous travaillons sur une stratégie visant à atteindre 100 millions de naturalistes d’ici l’an 2030. Nous devons pour ce faire investir dans des améliorations technologiques et nous sommes donc maintenant à la recherche de deux nouveaux ingénieurs en logiciels pour se joindre à l’équipe d’iNaturalist. Faites passer le mot pour nous aider à trouver de bons candidats.

100 millions d’observations au fil du temps

Le graphique ci-dessous montre une perspective légèrement différente de la façon dont ces 100 millions d’observations se sont accumulés au fil du temps. La spirale a commencé au début de l’année 2015, lorsque nous avons atteint notre premier million. Chaque bande de la spirale représente un million d’observations de plus (voici les liens vers les articles précédents au sujet des jalons de 5 millions, 6 millions, 25 millions et 50 millions d’observations). Chaque révolution représente une année. Le graphique illustre les principales tendances : le nombre d’observations augmente avec le temps et les bandes se rapprochent; la spirale suit un cycle saisonnier et s’amincit pendant l’hiver dans l’hémisphère Nord; le bioblitz annuel Défi nature urbaine du mois d’avril se distingue par un renflement.


100 millions d’observations, toutes espèces confondues

Tout comme ces observations ne sont pas uniformément réparties dans le temps, elles ne sont pas non plus uniformément réparties selon les espèces. Si l’on trie les observations selon le nombre d’individus d’une espèce observés dans l’ordre décroissant, on peut compter le nombre d’espèces nécessaire pour passer la barre d’un million d’observations. Le groupe qui comprend les cinq premières espèces les plus observées (Groupe 1) franchit à lui seul le seuil d’un million d’observations, tout comme le groupe qui comprend les huit espèces suivantes (Groupe 2).


Pour chaque groupe suivant, de plus en plus d’espèces sont nécessaires pour dépasser un million d’observations. Par exemple, le groupe 50 comprend 378 espèces, représentées chacune par 724 à 836 observations. Le Groupe 72 comprend 10 854 espèces, représentées par 77 à 111 observations. Étant donné que notre modèle de vision informatique ne prend en compte que les espèces qui totalisent au moins une centaine d’observations, les espèces qui se situent en dessous de ce seuil sont trop rares pour être incluses. Le dernier groupe représenté dans le graphique comprend 65 % (243 544) de toutes les espèces consignées sur iNaturalist, ne comptabilisant chacune que quelques observations (1 à 15). En d’autres termes, les cinq premières espèces consignées sur iNaturalist comptent à peu près autant d’observations que les 243 544 espèces les moins consignées.


100 millions d’observations, toutes régions confondues

Ces observations ne sont pas non plus réparties uniformément dans l’espace. Dans certains lieux, comme dans la région d’Austin, au Texas, la densité des observations est élevée, avec environ 88 observations par kilomètre carré. Cela signifie qu’un cercle de 60 kilomètres de rayon avec une superficie de 11 310 km2 concentre un million d’observations.


Dans d’autres parties du monde, la densité est beaucoup plus faible, ce qui signifie que les cercles qui englobent un million d’observations sont beaucoup plus grands. La carte montre 100 exemples de cercles, contenant chacun un million d’observations. Ensemble, ces cercles englobent 100 millions d’observations. De nombreux cercles d’une grande partie de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de lieux comme Taïwan et Le Cap sont petits et reflètent des densités élevées d’observations comme c’est le cas à proximité d’Austin, au Texas. Mais dans d’autres lieux du monde, comme en Afrique de l’Ouest, dans l’ouest de l’Australie et l’est de la Russie, les cercles sont très grands, reflétant la faible densité des observations (aussi peu que 0,02 observation par km2 dans l’est de la Russie). Remarque : Étant donné que les cercles, tels que représentés, ne sont pas parfaitement projetés dans la figure, il se peut qu’ils ne reflètent pas exactement un million d’observations.


Bien que chaque observation consignée sur iNaturalist représente une contribution significative, les saisons, espèces et régions du monde sous-représentées sont des occasions pour la communauté iNaturalist de redoubler d’efforts pour attirer l’attention sur notre monde naturel.

Merci à tous ceux qui ont contribué à franchir cette étape importante! Nous nous réjouissons des 100 millions de nouvelles observations à venir.

Publicado por cwf_tobi cwf_tobi, 22 de junio de 2022

Comentarios

No hay comentarios todavía.

Agregar un comentario

Acceder o Crear una cuenta para agregar comentarios.